• Qelle est l'utilité de la philosophie?

  • Commentaires

    1
    Colette1 Profil de Colette1
    Vendredi 28 Octobre 2011 à 15:47

    On pense que la philosophie est une sorte d'élite,c'est à dire une personne qui est capable de raisonner mieux que les autres,soit un doux réveur,c'est à dire une personne qui est loin de la réalité pratique, soit un original soit un extravagant car il est solitaire et indépendant et parce que pratiquant une discipline jugée inutile duy fait de son incertitude suite à ses réponses qui ne sont que provisoires.Cependant la démarche réflexive de la philosophie,sa remise en cause incessante ne sont-elles pas utile dans le sens ou elles nous aident contre des idées toutes faites.Elles nous fait rechercher la vérité,nous fait progresser dans notre quête de la perfection et nous fait aussi découvrir nos limites,la signification est si souvent ignorée par ce que c'est un mot trop commun et utilisé machinalement.

    VOILA MAINTENANT A VOUS DE DEPOSER VOS COMMENTAIRES  

    2
    Colette1 Profil de Colette1
    Vendredi 28 Octobre 2011 à 19:36

    la philosophie est une science à nous de la comprendre

    3
    Nawfel
    Samedi 29 Octobre 2011 à 01:02

    Une expression écrite sur le mur de la classe, me fait cogiter sérieusement sur la limite de la philosophie. Là voilà

    Je cogite, je pers mon temps

    Je pense que la réalisation de chaque projet nécessite une réflexion préalable. Je m’explique pour écrire une dissertation ou bâtir une maison on devrait réaliser un plan si non on rate le travail et on perd notre temps à recommencer.

    Trop cogiter, c’est être indécis et combien d’heure on perd et d’occasion on loupe à cause de notre velléité. Car aussi par la pratique on acquit des informations, on remanie le travail et on le rend parfait.

     Ainsi pour moi tout projet doit avoir un moment de réflexion préalable qui ne doit pas durer longtemps, juste le temps nécessaire et au fur et à mesure de l’avancement du travail on cogite pour apprécier le travail et le rendre plus proche à la perfection 

    4
    jacques.ch
    Samedi 29 Octobre 2011 à 14:53

    La philosophie est-elle utile? Bonne question, mais réponse difficile. Tout dépend ce que l'on entend par philosophie. Si, par exemple, on la considère comme un art de vivre sereinement, alors, elle est non seulemement utile mais complètement indipensable.

    La question qu'on peut se poser n'est pas "est-ce que la philosophie est utile?" mais "est-ce qu'il est utile de parler philosophie?". Ce n'est pas synonyme. On peut très bien pratiquer une philosophie sans jamais en parler. C'est d'ailleurs ce que font la plupart des gens (un peu comme Mr Jourdain, de Molière, écrivait de la prose sans le savoir!...).

    Il me semble qu'il n'y a pas de réponse valable pour tous. Tout dépend du type de personnalité qui nous a été attibué (par les gènes... par le destin... par Dieu...  ou par une combinaison de tout cela, peu importe sa croyance à ce sujet...).

    Si l'on est plutôt un cérébral (ce qui est probablement le cas de la plupart des personnes qui visitent ce site), on éprouve forcément l'envie ou le besoin de définir sa philosophie avec des mots et de la comparer avec celles des autres. Mais on peut concevoir que ce ne soit pas indispensable pour d'autres personnes, plus tournées vers l'action.

    5
    Colette1 Profil de Colette1
    Lundi 7 Novembre 2011 à 08:36

    a l'origine la philosophie était l'ensemble des connaissances humaine,.En réalité  la philosophie a un objet propre,elle a pour but de tirerde la totalité du savoir acquis par lesquels on pourra enseigner à l'homme l'usage qu'il doit faire de la vie

    6
    Phil.sonnen
    Vendredi 18 Novembre 2011 à 17:29

    Et bien Divine Maitresse colette je dirais que la phylosophie peut permettre de prendre un certain recul face à nos préoccupations terrestres!

    7
    Samedi 26 Novembre 2011 à 06:59

    I liked this post very much as it has helped me a lot in my research and is quite interesting as well. Thank you for sharing this information with us.

    8
    jacques.ch
    Samedi 26 Novembre 2011 à 11:52

    To "Thesis Dissertation" :

    Could you please tell us to whom your message was adressed.

    Thank you.

    9
    Lah
    Mardi 7 Février 2012 à 13:39

    En quel sens peut on dire que la philaphie est inutile et peut-on s'autoriser de cette unitilité pour la recuser? c'est un sujet de dissertation à faire à la maison. SVP aidez moi à la rédiger car je n'arrive pas à trouver les pistes de developpement

    10
    onyx77
    Vendredi 30 Mars 2012 à 18:55

    A comprendre ou on va donner un sense aux monde qui nous entour;pourquoi nous faisont telle action a quoi sert la pensée

    11
    Colette1 Profil de Colette1
    Vendredi 30 Mars 2012 à 20:27

    "Le mot philosophie  composé de  « aimer » et  « la sagesse, le savoir », c'est-à-dire littéralement : « l'amour de la sagesse » ou « l'amour du savoir ») désigne une activité et une discipline existant depuis l'Antiquité en Occident et se présentant comme un questionnement, une interprétation et une réflexion sur le monde et l'existence humaine, ou encore comme un savoir systématique. Différents buts peuvent lui être attribués, de la recherche de la vérité, et de la méditation sur le bien et le beau, à celle du sens de la vie, et du bonheur, mais elle consiste plus largement dans l'exercice systématique de la pensée et de la réflexion. Ancrée dès ses origines dans le dialogue et le débat d'idées, la philosophie peut également se concevoir comme une activité d'analyse, de définition, de création ou de méditation sur des concepts." définition wikipidia

    la philosophie est fondamentale, à titre personel, pour vivre avec raison et sagesse et, d'une point de vue plus globale, elle est capitale pour évoluer vers une humanité toujours plus juste et plus sereine.

    Entre autre, selon Epicure:"La philosophie est une activité qui, par des discours et des raisonnements, nous procure la vie heureuse".

    Pour aller plus loin dans la démonstration de l'utilité de la philosophie, voici un rappel historique qui amenera, je pense, un argument de taille.

    La philosophie c'est qqchose d'essentiel qui, paradoxalement, est souvent considéré comme totalement inutile...

     la philo c'est une vraie prise de tête, c'est souvent désagréable... parce que, si tu essayes de philosopher, ça implique que tu te poses des questions sur tout. Mais quand je dis tout c'est vraiment tout... si tu as un sujet tabou, qur lequel tu préfères ne pas t'aventurer, c'est plus la peine de continuer sarcastic:
    S'interroger sur tout ce qui t'entoure, c'est pas seulement réfléchir à la grande question de "Dieu existe-t-il?"...

    Les philosophes se posent des questions en sachant très bien qu'ils n'auront, au fond, jamais de réponses. Mais c'est pas grave ça... l'important, c'est de ne plus se comporter en passif de la vie, qui subit tout sans rien dire...
    "Tiens, je sais que le bien et le mal ça existe. Mentir c'est mal, dire la vérité c'est bien" = ça c'est l'attitude la plus répandue...
    Qqun qui veut philosopher se dira "Oui, mais alors qu'est ce qu'on fait des 'mensonges pieux' ? mentir pour protéger qqun, c'est vraiment mal ?" etc. etc.

    la philosophie ouvre les debats de la vie!

    la preuve nous en parlons aujourd'hui!
    la philosophie passe aussi bien par les valeur existantiel de l'etre humain que de l'hypothese de la creation de l'univer!

    Le philosophe psychanaliste, se pose par exemple des question sur le comportement de l'etre humain face a un vecu en prenant compte des sentiment qu'il peut eprouver!!

    il prend en compte aussi le coté animal et primitif de l'etre humain et le calque en y imposant tous les tabou que la société impose!

    en partant du principe que la nature de l'homme est bafoué il implique donc que des maladies psychologiques se crées!!

    voila pour la psychologie!

    pas tres clair compreine qui poura

    et pour ce qui est de la psychiatrie c'est la meme chose que pour la psychologie, seulement le philosophe prend en compte l'energie moléculaire de l'etre remis en question!

    sachant que le mental est une énergie d'un point de vu scientifique, il a des consecance sur la matiere organique! donc il implique que le mental génere une maladie physique qd la douleur de l'espris est trop puissante!!


    Avant notre ère (l'an 0), nombreux étaient les intellectuels qui dissertaient sur la vie, philosophaient sur l’homme et le monde qui l’entoure et  progressaient dans les sciences et les techniques… je parle de Socrate, Platon, Aristote et tant d’autres…


    Pendant le « pouvoir totalitaire » de la chrétienté, c’est-à-dire du 1er  jusqu’au 17é siècle (siècle des Lumières, de la Révolution), quels furent les grands hommes dans ces domaines intellectuels ?…très peu… Ceux-ci étaient pourchassés, persécutés pour oser défier les théories bancales de la chrétienté…  
    En effet sous ce régime, des bibliothèques entières dites païennes furent brûlés, les écoles d'enseignement philosophiques  fermées, les biens des non-chrétiens confisqués avec interdiction d'hériter, de transmettre ses biens... « Interdiction de descendance »
     
    Interdiction également de témoigner en justice, interdiction de la liberté de conscience, obligation pour les païens de se faire instruire dans la religion chrétienne sous peine d'exil, de confiscation des biens ou de mort...  
    Pendant des siècles, les chrétiens pillent et ravagent les temples, les lieux de cultes des autres religions. Les autodafés, les bûchers se multiplient, la pratique des cultes païens est évidemment interdite et sévèrement puni, etc...  
    Bref, pendant des siècles, la chrétienté a essayé de raser tout le patrimoine spirituel, scientifique et philosophique du passé...une véritable dictature chrétienne (ou est dieu dans tout ça ?? …)
     
    Beaucoup d'intellectuels durent, alors, se battre pour affirmer leurs théories contre le pouvoir de l’Eglise…je pense à Galilée, Copernic, etc...Certains finirent malheureusement sur le bûcher....  
    La perte intellectuelle est évidemment inestimable….le vide historique du progrès humain est, pour ma part, impardonnable…  
     
    Heureusement, depuis le siècle des Lumières (18è), avec la résurrection des sciences et de la philosophie, la raison pure, l’esprit libre et plus humain que jamais, ont pu s’exprimer sans entraves et amener l’homme vers une renaissance intellectuelle…  
     
    L’homme a su, alors,  reprendre l’analyse de lui-même, de ce qu’il entoure, de son destin et il a su apporter une critique raisonnée concernant la religion chrétienne… et nombreux de ces intellectuels furent alors non-croyants (c’est-à-dire libre)… je pense à Voltaire, Rousseau, …puis, plus tard, Marx, Nietzsche…et bien d'autres encore...  
    Il était temps…  

      Je pense donc que, maintenant, avec les nombreuses avancées dans les sciences humaines que sont la "psychologie, la sociologie, la philosophie", biensûr, etc.….il nous est possible de mieux comprendre l’homme et le monde qui nous entoure, de mieux anticiper la vie, de mieux affronter ces dures réalités que sont la mort, les maladies, les catastrophes que nous pouvons pour la plupart mieux expliquer maintenant qu’il y a quelques siècles….

    on peut distinguer plusieurs "types" de philosophie :

    - la philosophie métaphysique : s'interroge sur des questions du style "sens de la vie", "dieu"... et tente de pousser à la reflexion. C'est la plus incertaine mais elle permet à chacun d'engager une reflexion et de relativiser ses problèmes. Elle fait dépasser sa "condition d'homme". A chacun de se forger ses idées selon ses ressentis et la capacité de persuation que l'auteur exerce sur nous.

    -la philosophie morale : que puis-je faire, qu'elle sont mes limites?,... Souvent interressante pour mieux appréhender sa propre existence et trouver l'orientation qui nous semble la plus convenable face à un dilemme.

    - la philosophie pratique : la plus "utile", couvre un large domaine de thématiques : fonctionnement des institutions, de la société, règles éthiques, ..... En clair elle sert concrètement à définir l'organisation de la société et les directions à prendre. 

    12
    moicolette
    Mercredi 16 Mai 2012 à 08:39

    comme disait socrate TOUT CE QUE JE SAIS,C'EST QUE JE NE SAIS RIEN,TANDIS QUE LES AUTRES CROIENT CE QU'ILS NE SAVENT PAS,la philosophie ne se définit donc pas comme un savoir constitué,mais comme la recherche du savoir,on ne puis donc la définir de façon définitive et univoque dans la mesure ou elle est la démarche indéfinie de la conscience s'interrogeant sur elle même

    13
    Dimanche 27 Octobre 2013 à 02:03
    philo ou rien
    14
    Pimax
    Mercredi 18 Décembre 2013 à 17:29

    Si la philosophie est utile, je ne sais pas, je pense qu'elle est aussi utile qu'un parapluie en pleine tempête. A chaque personne de se faire son opinion sur l'utilité de la philosophie, mais aujourd'hui, on ne se fait pas une vie à coups de philosophie.

    15
    Mardi 21 Janvier 2014 à 14:06

    jaime participer au debat

    16
    spencer
    Lundi 2 Novembre 2015 à 17:33

    la beauté dépend des yeux qui regard la belle chose....

    17
    A Dan Ai
    Vendredi 22 Janvier 2016 à 14:51
    Philo est l vie
    18
    zegou koffi martial
    Lundi 25 Janvier 2016 à 12:09
    Selon moi la philosophie définit comme l'ét
    ude de la sagesse est utile pour l'etat et pour l'iindividu
    La philosophie nous libère des préjugés et des superstitions.
    19
    Virgilio Junior
    Lundi 14 Novembre 2016 à 19:36
    En quoi la philosophie peut-elle être utile en ce moment de crise généralisée ? C'est une question de dissertation svp aidez à la rédiger car je trouve pas les pistes du développement
    20
    Lundi 20 Février à 20:48

    svp je veux des arguments et les exemples sur l'utilité de la philosophie



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :